QUELLE POSITION EST A EVITER POUR PREVENIR LA SCIATIQUE ?

QU’EST-CE QUE LA SCIATIQUE ?

La sciatique est une douleur nerveuse. Dans le cas de la sciatique, cette douleur suit le trajet du nerf sciatique, c’est-à-dire dans la fesse, à l’arrière de la cuisse, dans le mollet puis au niveau du pied. La douleur est donc située précisément.

Le nerf sciatique est le plus gros et long nerf du corps. En effet, il émerge au niveau de la colonne lombaire, parcourt le bassin, le membre inférieur et se termine au niveau du pied.

La sciatique est généralement unilatérale (soit à droite, soit à gauche).

Nerf sciatique corps

SYMPTOMES ET CAUSES

Les symptômes d’une sciatique apparaissent sous forme d’électricité, de picotement, de fourmillement ou encore de brûlure, de démangeaison, de sensation de froid douloureux, sur le trajet du nerf.

Dans les cas les plus sévères, il peut y avoir une perte de la force motrice (flexion de genou, flexion et extension de la cheville), ou encore une perte de sensibilité au niveau de la partie postéro-externe de la jambe et de l’ensemble du pied.

Il est important de consulter un médecin afin de déterminer la meilleure prise en charge possible.

Plusieurs localisations de la douleur sont possibles en fonction de la racine nerveuse touchée :

       – Si la racine L5 est touchée, la douleur sera plutôt située sur le côté de la cuisse, de la jambe et sur le dos du pied.

       – Si la racine S1 est touchée, alors la douleur sera localisée derrière la cuisse, la jambe et au niveau de la plante des pieds.

Il existe différentes causes pouvant provoquer une sciatique.

La sciatique apparaît lorsqu’il y a une compression du nerf au niveau des racines (à la sortie de la colonne vertébrale). Le nerf peut aussi être comprimé sur son trajet, on parlera alors de sciatalgie.

Cette compression est souvent due à une dégénérescence des disques intervertébraux provoquant une hernie discale. Elle peut aussi être due à un traumatisme dans la région lombaire, ou encore à une pathologie (arthrose, tumeur) au niveau des racines du nerf sciatique.  

La grossesse, par une modification de la posture et des cambrures, peut provoquer une compression des racines et du nerf sciatique.

COMMENT PREVENIR LES RISQUES DE SCIATIQUE AU QUOTIDIEN ?

La sciatique peut être causée par des dysfonctions somatiques au niveau des lombaires, du bassin, des viscères, des cervicales, etc.

Toutes ces structures sont donc liées, fonctionnent ensemble et s’adaptent en cas d’hypo-mobilité ou de lésion de l’une d’entre elles. Ainsi certaines dysfonctions du corps passent inaperçues et ne provoquent aucune douleur.

À force d’adaptation, le corps n’y arrive plus et la douleur (sciatique par exemple) apparaît.

L’une des premières préventions est de consulter un ostéopathe afin de traiter les dysfonctions asymptomatiques et de redonner au corps une capacité d’adaptation avant l’apparition de douleurs.   

L’exercice physique est très important pour prévenir ou soulager une sciatique. Cela permet de muscler et de renforcer les muscles du dos et de l’abdomen afin de permettre au corps de résister aux contraintes demandées.

Par exemple, la natation est un sport permettant de renforcer les muscles lombaires.

La posture est un élément important dans la prévention des sciatiques. Ne pas rester dans des positions fixes trop longtemps, et pensez à varier les positions (assis, debout, assis-debout).

En cas de dégénérescence discale ou de hernie discale, évitez les mouvements de torsion ou d’inclinaison trop brutaux ou répétitifs.

Les étirements et la mobilisation des lombaires et du bassin sont aussi recommandés en prévention. La flexion des membres inférieurs sur le tronc peut mobiliser les lombaires, étirer les muscles para-vertébraux. L’étirement du psoas ou du piriforme permet de redonner de la mobilité au bassin et aux lombaires.

Le yoga est une pratique intéressante en termes de mobilisation, renforcement et étirement articulaire et musculaire. Attention toutefois de respecter les amplitudes articulaires et musculaires de chacun, et de procéder de façon progressive toute pratique sportive afin de ne pas léser davantage le corps.

LES SOLUTIONS VEPI

Le travail au bureau est souvent synonyme d’immobilité, et donc de mal de dos. Or, il est important de garder une posture dynamique, notamment en cas de sciatique, afin de limiter au maximum les douleurs. Pour cela, il est nécessaire d’avoir un mobilier ergo-dynamique qui s’adapte à chaque corps et à chaque problématique, afin de garder une posture dynamique tout en étant assis. Les muscles et articulations seront en mouvement, ce qui limitera les pressions sur le bassin, la colonne vertébrale, et le nerf sciatique.

De plus, une assise à angle ouvert permet de déverrouiller le psoas, ainsi le bassin va pivoter vers l’avant et le dos va inconsciemment rester neutre, dans la même position qu’en étant debout, en mouvement. Le psoas, en position neutre, ne se crispe pas et par conséquent n’entraîne pas de douleur lombaire. Un corps stimulé ne peut pas s’ankyloser, au contraire, il se renforce !

L’assise à angle droit, c’est-à-dire l’assise classique n’est pas recommandée dans le cas d’une sciatique, car elle va fixer le corps dans une position contraignante.

VEPI vous propose des assises à angle ouvert (100° à 120 et plus) :

        – l’assise flottante de la marque HAG

Assise flottante de la marque HAG

        – l’assise balançoire avec l’incontournable siège assis genou Variable 

Balançoire siège assis debout

        – les assises selles avec ou sans dossier, notamment préconisées chez les personnes de petite taille.

La majorité d’entre nous, nous nous déplaçons en voiture. Or tout le monde vous dira que c’est l’une des pires choses à faire en cas de sciatique ou de sciatalgie. Pourquoi ?

Deux raisons majeures sont à retenir :

        – Premièrement, la configuration des sièges des véhicules est conçue à angle fermé (environ 80°) afin de contenir le corps dans le siège avec dossier réglable. Cette posture est très contraignante pour le bas du dos comme nous l’avons expliqué ci-dessus ;

        – Deuxièmement, les longs trajets en voiture provoquent des micro-vibrations au niveau de la colonne lombaire, plus particulièrement sur les disques intervertébraux, pouvant créer un inconfort, des douleurs lombaires, voire accentuer une sciatique.

En voiture, une assise à angle ouvert est essentielle. Pour cela, VEPI vous propose le coussin cunéiforme Tempur, qui contient une mousse compressée pour un bon appui , et une mousse visco-élastique , à basse résilience (à mémoire de forme) pouvant absorber les vibrations.

Coussin absorbant les vibrations

N’hésitez pas à faire des pauses lors des grands trajets et à marcher quelques minutes.

Vous êtes en télétravail, dans un espace limité qui ne vous permet pas de placer une chaise de bureau ergonomique et dynamique, VEPI vous propose le Backjoy qui peut se poser sur une chaise de table classique et permet de garder une bonne mobilité.

chaise ergonomique

EN BREF

Pour donner du sens à la vie, à la vie du corps, il est essentiel de l’exprimer par le mouvement, par un mobilier ergonomique et dynamique.

Comprendre l’origine des causes de nos souffrances corporelles, liées très souvent à nos postures figées, aux gestes répétitifs et à de mauvais points d’appui est primordial avant d’envisager d’investir dans du mobilier ergonomique.

Les bienfaits d’un mobilier adapté ou d’accessoires ergonomiques sont dépendants de notre engagement corporel.

VEPI sera toujours à votre écoute, et vous conseillera au mieux de ses compétences.

Déroulement d’un rendez-vous

Etape 1 – Recherche des causes de vos symptômes Etape 2 – Mise en place d’un protocole postural dynamique adapté au corps et à la personnalité Etape 3 – Essais comparatifs en situation de mobiliers et (ou) accessoires