SOULAGER VOTRE CANAL CARPIEN GRACE A NOS CONSEILS PRATIQUES

Le canal carpien est un espace formé et délimité par les os du poignet en arrière et par un ligament : le rétinaculum des muscles fléchisseurs en avant. Ce ligament relie les os entre eux, formant ainsi un canal appelé le canal carpien.

Dans ce canal passe de nombreux tissus comme les tendons des muscles fléchisseurs de la main, le nerf médian mais aussi les vaisseaux permettant la vascularisation de la main.

QU’EST-CE LE SYNDROME DU CANAL CARPIEN ET COMMENT LE SOULAGER

Le syndrome du canal carpien n’est autre qu’une compression du nerf médian. Le nerf médian innerve les trois premiers doigts de la main (pouce, index, majeur), ainsi les premiers symptômes d’un syndrome du canal carpien (ou d’une compression du nerf médian) seront des troubles sensitifs des trois premiers doigts de la main. La personne atteint d’un syndrome du canal carpien ressentira d’abord des fourmillements, picotements, engourdissements et sensations de décharges électriques dans les trois premiers doigts de la main. Ces troubles sensitifs peuvent aussi remonter dans l’avant-bras.

Ces troubles surviennent principalement la nuit, la personne aura besoin de laisser pendre le bras dans le vide, ou de secouer la main afin de soulager ces symptômes.

Dans la journée, ces symptômes pourront apparaître lors de positions prolongées du membre supérieur ou encore lors de certains mouvements comme ouvrir un pot de confiture, ou porter une casserole.

En l’absence de traitement, les douleurs deviennent de plus en plus fréquentes et de plus en plus douloureuse allant jusqu’à entraver les gestes de la vie quotidienne. Cela peut aller jusqu’à une perte de sensibilité dans les trois premiers doigts de la main.

A terme, le syndrome du canal carpien se traduit par une perte de force motrice, c’est à dire une impossibilité de préhension avec la main, obligeant la personne à lâcher l’objet.

L’atteinte du canal carpien peut être uni ou bilatéral, simultané ou non.

QU’ELLES PEUVENT ÊTRE LES CAUSES D’UN SYNDROME DU CANAL CARPIEN

Les causes d’un syndrome du canal carpien sont multiples.

En effet cela peut être dû à un rétrécissement du canal lié à de l’arthrose, une séquelle de fracture d’un des os du poignet.

Une tendinite ou un kyste articulaire peut aussi être à l’origine d’une compression du nerf médian et donc du syndrome du canal carpien.

La cause d’un syndrome du canal carpien peut aussi être due à une compression extérieure. Par exemple, les personnes travaillant toute la journée sur ordinateur, peuvent avoir le poignet « cassé » au niveau du bord de leur bureau, entraînant ainsi une compression du canal carpien. Ce phénomène de poignet cassé peut aussi se voir chez les personnes utilisant une souris d’ordinateur « classique ». L’avant-bras est à plat sur le bureau, la paume de main et les doigts surélevés par le dos de la souris, et on se retrouve avec un poignet « cassé » et une compression du canal.

Afin d’identifier correctement la cause et la sévérité d’un syndrome du canal carpien, il est important de consulter votre médecin. Celui-ci effectuera des tests de « provocation » afin de reproduire vos symptômes. Puis il pourra demander des examens complémentaires comme :

– Une radio : afin d’identifier de l’arthrose

– Une échographie : en cas de suspicion de kyste ou tendinite

– Un électromyogramme : afin d’évaluer la qualité de la transmission de l’influx nerveux du nerf médian.

La cause d’un syndrome du canal carpien peut aussi être hormonal, c’est notamment le cas lorsque les symptômes apparaissent lors d’une grossesse.

En effet le bouleversement hormonal engendré par la grossesse favorise la rétention d’eau (par diminution de l’efficacité du retour veineux).

Cette rétention d’eau provoque un œdème, réduisant l’espace disponible dans le canal carpien, créant ainsi une compression du nerf médian.

COMMENT PREVENIR ET SOULAGER L’APPARITION D’UN SYNDROME DU CANAL CARPIEN ?

Afin de prévenir l’apparition du syndrome du canal carpien, il est préférable d’utiliser les 3 grandes articulations du membre supérieur (épaule coude, poignet), plutôt que seulement le poignet, afin de répartir les charges et contraintes équitablement.

Il est important, surtout chez les personnes travaillant dans un bureau et/ou sur ordinateur, de faire attention à leur position. Il faut varier les positions, et éviter d’avoir le poignet cassé. Cela peut se traduire par le fait de s’avancer un peu sur votre bureau afin d’avoir les coudes et avant-bras posés sur le bureau, également en utilisant une souris verticale ou à angle varié afin de modifier la position du poignet.

Pour soulager le syndrome du canal carpien, il existe plusieurs solutions.

Dans environ 1/3 des cas, le syndrome du canal carpien disparaît spontanément. C’est principalement le cas lorsque le syndrome du canal carpien apparaît lors d’une grossesse. En effet dans ce cas, la cause du syndrome n’étant qu’hormonal, à la fin de la grossesse/allaitement, les hormones revenues à la normal, le syndrome régresse et disparaît en même temps. Il est donc préférable dans ce cas d’opter pour un traitement conservateur et d’éviter toute chirurgie.

D’autre part, il est recommandé d’effectuer des exercices comme des étirements, des renforcements des muscles de l’avant-bras, afin de réduire les tensions du système musculo-squelettique passant dans le canal.

Vous pouvez aussi effectuer des massages de la paume de main avec une huile de massage, afin d’assouplir les tissus.

Si la cause est une tendinite, le repos relatif (diminution des mouvements du poignet) est recommandé. L’application de froid permet aussi de soulager temporairement les symptômes.

Comme pour la prévention, il n’est jamais trop tard pour modifier votre position, au travail ou dans votre vie quotidienne, afin de réduire les tensions et compressions s’appliquant sur votre canal carpien.

Vous pouvez consulter un ostéopathe afin qu’il puisse identifier et vous aider à relâcher les tensions musculo-squelettiques entraînant dans compressions du canal.

Enfin dans certaines situations, lorsque le syndrome est trop évolué, il n’y a d’autre choix que l’opération. Cependant, pour éviter les récidives suite à la chirurgie, il est important d’applique les conseils de prévention vu précédemment.

 

VEPI vous accompagne à plusieurs niveaux.

Tout d’abord dans votre assise, le siège de type Capisco, est intéressant dans sa version ventrale car il permet de poser les avant-bras au-dessus du clavier, évitant ainsi une cassure du poignet.

Le siège Futu, équipé d’accoudoirs 4 D vous permet de régler vos accoudoirs en hauteur, en largeur, en profondeur et de les orienter pour un appui optimal.

VEPI vous accompagne aussi grâce à une large gamme d’accessoires de conforts pour l’aménagement de votre poste de travail.

Par exemple l’appui bras ergonomique Handi-combi, vous permettra d’ajouter, simplement, une extension à votre bureau pour reposer vos avant-bras sans avoir à modifier tout votre plan de travail. Grâce à cet appui, on évite les tensions, et les douleurs du canal carpien.

Le support de bras articulé ergorest comporte trois articulations à l’image du membre supérieur. Cet accessoire qui se fixe très facilement sur votre surface de travail. Grâce à lui, vous allez pouvoir manier votre souris et le clavier en utilisant toutes les articulations du membre supérieur. Finis les mouvements répétitifs contraignants du poignet. L’utilisation de votre main se fera grâce à un mouvement combiné de votre épaule, coude et poignet. En diminuant la sur-sollicitation du poignet, vous diminuez les tensions sur ce dernier et vous protégez/soulagez votre corps d’un éventuel syndrome du canal carpien.

VEPI vous propose également une large gamme de souris verticales ou à angle variable.

Si vous utilisez une souris d’ordinateur toute la journée, il est recommandé d’opter pour une souris à angle variable. En effet cela permet de modifier l’angle du poignet, d’utiliser et de mobiliser toutes les articulations du membre supérieur. Ainsi le poignet n’est plus figé dans une seule et même position durant la journée. On évite et on réduit donc toute compression et tension du canal carpien.

Toutes ces solutions vous sont proposées en prévention de l’apparition d’un syndrome du canal carpien mais aussi pour vous soulager en cas d’atteinte de votre canal carpien.

Notez bien que choix d’un accessoire de confort demande beaucoup de précision, il doit donc être testé avec un professionnel de l’ergonomie en situation de travail.

Déroulement d’un rendez-vous

Etape 1 – Recherche des causes de vos symptômes Etape 2 – Mise en place d’un protocole postural dynamique adapté au corps et à la personnalité Etape 3 – Essais comparatifs en situation de mobiliers et (ou) accessoires