S'ALLONGER POUR CHOISIR SON OREILLER

Un oreiller ne s’achète pas sur une vague sensation du toucher de la main et encore moins par correspondance. Il faut s’allonger, essayer différents modèles sous sa tête, et être attentif aux signaux qu’envoie le corps. Donc attention, l’oreiller universel n’existe pas. Le confort apporté par un oreiller reste quelque chose de très personnel. 

L’OREILLER DOIT  REMPLIR TROIS MISSIONS COMPLEMENTAIRES :

Pour Vépi , l’oreiller  doit remplir trois grandes missions complémentaires :

1- Soutenir les vertèbres cervicales en accompagnant leurs courbures naturelles.

2 –Maintenir la nuque et plus globalement, participer au maintien de l’ensemble de la colonne vertébrale conditionnant l’équilibre du corps durant la nuit (Cette dynamique étant assurée par les chaussures durant le jour). Il participe donc à décomprimer la colonne et même à alléger la globalité du corps durant le sommeil.

3 Apporter du confort lors de la prise en main. Un oreiller doux et agréable vous mettra dans de bonnes dispositions pour vous glisser dans votre lit. Un bon oreiller doit savoir se faire oublier.

QUEL TYPE D’OREILLER :

Du point de vue pratique, il s’avère toujours profitable de se poser 3 questions au moment du choix d’un nouvel oreiller :

Quelle forme  et quelle taille ?

Quelle matière ?

Quelle épaisseur ?

Dans l’absolu, il n’y a  pas  de bon ou de mauvais oreiller. C’est une fois de plus à son propre corps qu’il faut laisser le soin de décider. Il s’agit donc d’un choix totalement personnel, à la fois objectif et subjectif et qui doit échapper au piège du marketing…

Quelle forme et taille choisir ?

L’oreiller pour bien dormir

Au départ, l’oreiller n’existait pas tant le couchage était rudimentaire. Le coussin est apparu le premier et jusqu’au Moyen-âge, il servait à se caler dans la position du dormeur assis. En effet, à cette époque, les gens redoutaient la petite mort de peur d’avaler leur langue en dormant.

Au siècle des lumières, apparurent traversins et oreillers.

La forme originelle de l’oreiller est carrée. Autrefois mis comme élément de décoration dans la parure de lit, il était également utilisé pour se caler les reins lors des lectures du soir en complément du traversin. Au fil du temps, on a vu disparaître le traversin, et l’oreiller carré est devenu rectangulaire. L’oreiller 40/60 cm s’est alors immiscé dans la plupart des foyers et fut adopté avec une surprenante rapidité.

La tendance actuelle est aux oreillers anatomiques préformés, se comportant comme une coquille évolutive, et conçus dans différents types  de matériaux : mousse polyuréthane gélifiée communément appelée « mousse à mémoire de forme », latex etc. Ce type d’oreiller est intéressant dans la mesure où il soulage véritablement les vertèbres cervicales, mais il présente néanmoins un inconvénient. Si l’oreiller standard se forme, se déforme et se transforme suivant les positions du dormeur, l’oreiller préformé à tendance  à limiter les mouvements du dormeur.

Les oreillers de la boutique VEPI

Quelle matière choisir ?

Bien dormir avec VEPI

Qu’il s’agisse de latex, de mousse, de laine,  de coton de soie, de liège ou encore de graines, essayez différents modèles  et laissez votre corps choisir.

En règle générale, l’oreiller ne doit être ni trop dur, ni trop mou Il doit participer à la détente du corps et plus particulièrement de la nuque.

Si la sensation  désirée  demeure éminemment subjective, il n’en reste pas moins vrai que les personnes souffrant des vertèbres cervicales auront tout intérêt à s’orienter vers des oreillers  spécifiques élaborés avec des matériaux technologiques par exemple en mousse polyuréthane gélifiée communément appelée « mousse à mémoire de forme », en  latex etc.

Les oreillers composés de graines (épeautre, millet, sarrasin) sont des oreillers, très « présents » et même bruyants. Ils sont donc   déconseillés aux individus qui ont le sommeil léger.

Si vous êtes adepte des matières naturelles, sachez que ces oreillers  demandent généralement plus d’entretien que les oreillers synthétiques

DECOUVREZ BIENTÔT NOTRE ARTICLE QUI REPOND AUX QUESTIONS SUIVANTES :

Quelle  épaisseur ?
Un oreiller ou des oreillers ?
Que font les bras durant la nuit ?

LES SOLUTIONS VEPI

Pourquoi  essayer en situation  et  prendre un rendez-vous dans notre boutique de l’oreiller ?

Parce qu’un oreiller ne s’achète pas par une sensation du toucher de la main et encore moins par correspondance.

Il faut s’allonger, essayer différents modèles au contact de la tête, et être attentif aux signaux qu’envoie le corps.

Attention l’oreiller universel n’existe pas.

Le confort apporté par un oreiller reste quelque chose de très personnel.

 

Lire la suite pour l’épaisseur d’oreiller.

Déroulement d’un rendez-vous

Etape 1 – Recherche des causes de vos symptômes Etape 2 – Mise en place d’un protocole postural dynamique adapté au corps et à la personnalité Etape 3 – Essais comparatifs en situation de mobiliers et (ou) accessoires