FAUTEUIL ERGONOMIQUE, MAL DE DOS ?

I. INTRODUCTION

La lombalgie, plus communément appelée « mal de dos » touche environ 80% de la population.

A la différence de ce que l’on pourrait croire, la lombalgie touche principalement les personnes âgées de moins de 65 ans puis sa prévalence diminue après 65 ans.

La lombalgie a augmenté au XXIème siècle, notamment à cause de l’augmentation de notre sédentarité. Dernièrement, avec la crise sanitaire liée au COVID 19, un manque d’activité physique, l’augmentation du télétravail, mais aussi le stress et l’anxiété n’ont fait qu’amplifier le nombre de lombalgie. Le mal de dos est un réel problème de santé publique puisqu’il occasionne des arrêts de travail (dont il est la première cause), des invalidités, etc.

II. QU’EST-CE QUE LE MAL DE DOS

Il existe 2 types de lombalgie :

-La lombalgie symptomatique, qui ne représente que 5% des cas. Elle est secondaire à une cause organique reconnue, comme une fracture vertébrale, une infection, une tumeur, ou encore une pathologie inflammatoire ou métabolique.

-La lombalgie commune (dont nous parlons dans cet article), qui représente 95 % des cas de lombalgie. Cette dernière fait suite à une chute, un port de charge lourde, une mauvaise position prolongée, un stress/traumatisme émotionnel ou encore un manque d’activité physique.

III. COMMENT FAIRE ATTENTION A SON DOS AU QUOTIDIEN?

Il existe de nombreux facteurs pouvant augmenter le risque d’apparition d’un mal de dos.

La sédentarité est l’un des principaux facteurs de risque, mais le travail, la grossesse, l’ostéoporose, le surpoids, ou encore les facteurs psychologiques peuvent entraîner des lombalgies.

Lorsque nous avons 20 ans, nous pouvons avoir des douleurs au dos, mais le soir nous sortons danser, puis on fait une bonne nuit et c’est reparti, les douleurs ont disparu, le corps s’est adapté.

A 2 fois 20 ans, ça fonctionne déjà un peu moins et il faut plus qu’une nuit de sommeil pour récupérer et les douleurs ne disparaissent plus aussi vite. De plus, chez la femme enceinte, la lordose lombaire est d’autant plus marquée, la posture complètement modifiée et le corps a de plus en plus de difficulté à s’adapter et à pallier la douleur.

A 50 ans, le corps change physiologiquement, les tissus mous (muscles, ligaments, disques intervertébraux) s’assèchent progressivement, de plus on bouge moins (moins d’activité physique), les liquides circulent moins et donc le corps se « coince ».

Il est important de garder du mouvement : plus on avance dans l’âge !!! Plus il faut compenser par des mouvements, certes moins violents, mais plus réguliers.

Si certains maux de dos nécessitent une consultation chez le médecin traitant, la plupart d’entre eux sont bénins et disparaissent en quelques semaines ; or dans la majorité des cas on observe une récidive. Il est donc important de consulter un ostéopathe et d’appliquer quelques conseils de prévention :

-Bouger : il est nécessaire d’avoir une activité physique régulière : marcher plutôt que prendre sa voiture ou le métro, monter les escaliers plutôt que l’ascenseur, etc.

-Veillez à ne pas forcer et à éviter les mouvements brusques. Il est essentiel de maintenir une activité physique, même minime. L’inactivité ne permet pas une bonne circulation et donc une bonne cicatrisation. La reprise d’une activité physique adaptée est la meilleure garantie pour une guérison rapide.

-Veillez à adopter des postures qui ne déclenchent pas de douleur dans la vie quotidienne. Un certain nombre de principes sont à automatiser. Dès que la douleur s’est estompée, essayez de reprendre une activité normale.

-Pensez à la relaxation surtout si, dans votre cas, le stress est un facteur aggravant.

-Aménagez votre poste de travail de bureau : assise dynamique, alternance de postures et de points d’appui, travail assis/debout,

-Vérifiez votre literie pour mieux dormir, elle doit pouvoir s’adapter à votre morphologie, à l’image de la literie Husler Nest

-Prenez le temps de manger équilibré, « l’alimentation est notre premier remède selon Hippocrate ».

IV. EN QUOI UN FAUTEUIL ERGONOMIQUE PEUT-IL CHANGER NOTRE VIE ?

Assise angle droit pour résoudre son mal de dos

Au bureau comme à domicile, êtes-vous bien installé pour travailler ou effectuer vos tâches quotidiennes ? Un espace peu adapté, une mauvaise organisation du plan de travail, et une mauvaise assise peuvent entraîner des maux de dos comme une lombalgie.

Quand on parle de mal de dos, notre première réaction est de soulager le dos avec un bon dossier qui respecte notre cambrure. Or les douleurs exprimées dans le bas du dos, sont provoquées essentiellement par une assise prolongée, dos calé au fond du siège à angle droit répondant à l’éducation du « tiens-toi droit ».

Ce type d’assise classique comprime le bas du dos, les disques intervertébraux de la zone lombaire, engendrant des tensions musculaires et/ ou des douleurs articulaires.

La solution la plus efficace pour y remédier est d’opter pour un fauteuil ergonomique proposant une assise dynamique à angle ouvert.

Une assise de qualité « à angle ouvert », ménage la pression sur notre dos tout en positionnant notre corps de manière optimale. Les assises flottantes, ou de type selle offrent un confort pour votre dos et vont participer à l’amélioration de votre qualité de vie.

Que dire de nos sièges de repas, de loisirs, ou des canapés qui répondent à des normes esthétiques souvent conçues à l’inverse de nos courbures physiologiques ?

V. NOS CONSEILS ET NOS PRODUITS

Fauteuil de bureau ergonomique pour le mal de dos

On se demande souvent pourquoi est-ce qu’on bouge, pourquoi on change de position tout le temps ?

Mais la vraie question serait plutôt : comment peut-on aider notre corps à le faire bouger. En effet notre corps a besoin de bouger, de changer de position régulièrement à son propre rythme.

Or la vie actuelle, par le télétravail, le travail de bureau, le temps des repas, les moments de repos, nos loisirs, et dans les transports, nous contraint dans des positions contenues. Notre corps s’ennuie, fatigue et souffre.

Dans le cadre de la sédentarité, les problèmes de dos situés entre le bassin et le crâne constituent l’essentiel des TMS (troubles musculosquelettiques).

Le bilan est lourd : Lumbago hernie discale, spondylolisthésis, pincement discal, sciatique, cruralgie, dorsalgie, cervicalgie, attitude scoliotique, sont en partie la conséquence de notre attitude passive et fermée vis-à-vis de notre corps.

Il faut donc aider notre corps à exprimer le mouvement, dans une vie de plus en plus sédentaire.

Cela tombe bien, aujourd’hui le mouvement est à l’honneur, tous les spécialistes sont unanimes : il faut bouger pour lutter contre la sédentarité, l’ankylose, ou l’arthrose.

C’est très bien sur un plan physiologique, c’est tout à fait logique, car une articulation s’entretient se régénère (grâce aux chondroblastes qui fabriquent nos cellules cartilagineuses et que ce phénomène est justement généré par le mouvement).

Cependant, avant de penser à l’achat d’un siège ergonomique, assurez-vous que votre corps est équilibré. Par exemple, un bassin déséquilibré se traduit par un décalage des jambes, appelé à tort jambe courte. Une consultation avec un ostéopathe, ou un autre spécialiste est recommandée.

Nous pensons, chez Vépi, qu’il est essentiel de connaître son corps, de comprendre comment il fonctionne avant d’investir dans du mobilier pour améliorer notre mal de dos. Notre corps est notre meilleur outil de travail.

Vépi privilégie des sièges avec assises à angle ouvert pour libérer le bas du dos équipés d’un dossier ajustable à votre cambrure, et bien sûr la possibilité de bouger naturellement.

Nous proposons un large choix de solutions adaptées à votre corps, à votre budget et à vos goûts esthétiques.

 

Déroulement d’un rendez-vous

Etape 1 – Recherche des causes de vos symptômes Etape 2 – Mise en place d’un protocole postural dynamique adapté au corps et à la personnalité Etape 3 – Essais comparatifs en situation de mobiliers et (ou) accessoires